Surfshark

%

NOTE GLOBALE

%

Performance

%

Securite & confidentialité

%

Facilité d’utilisation

%

Torrent

%

Geoblocking et streaming

  • Basé hors des juridictions de l’alliance des 5, 9 & 14 eyes (Voir article).
  • Performance fulgurante.
  • Connexions simultanées illimitées
  • Bloqueur de publicités.
  • Paiements par cryptomonnaie
  • Multiples fonctions
  • Cryptage renforcé
  • Aucune collecte de données
  • Prix pour l’abonnement de deux ans.
  • Nombre de serveurs moins important que les principaux vpn
  • Prix pour l’abonnement d’1 mois
  • Manque d’ancienneté (créé en 2018)
Pays : 50
Base : Îles Vierges Britanniques
Conservation de données : Non.
Déblocage Netflix : Oui.
Torrent anonymat : Oui
Connection simultanée : illimitées
Extension navigateur : Oui (Firefox, Chrome)
  • Serveur : 800
  • Pays : 50

Technologie AES-256-GCM (Advanced Encryption Standard) AES-256-GCM avec des TLS key RSA-2048

Ceci est un cryptage hautement sécurisé.

Protocole :
– OpenVPN avec TCP/UDP
– L2TP/IPsec

Protection contre les fuites DNS
Protection contre les fuites IPv6.

Surfshark : Le test complet

Sommaire

Voici quels sont nos critères de notation :

Performance (serveur)
• Vitesse
• Temps de connexion
• Latence
• Emplacement
• Disponibilité

Sécurité & confidentialité
• Cryptage (Chiffrement)
• Protocole
• Protection contre les fuites DNS
• Protection contre les fuites IPv6Localisation (5, 9, 14 eyes).
• Kill switch
• Politique sur la conservation des données

Facilité d’utilisation
• Interface
• Organisation
• Option
• Utilisation
• Application mobile

Torrent
• Politique de confidentialité
• Vitesse de téléchargement
• Stabilité
• Pourcentage de serveur autorisé

Déblocage géographique et streaming
• Netflix
• BBC Iplayer
• mycanal, rmcsport, bein sport et toutes les chaines de la tnt
• Vitesse du streaming en hd
• Stabilité du streaming en hd (mise en mémoire tampon)
• Déconnexion
• Latente

Voir comment nous réalisons nos tests

Surfshark présentation

Apparu en 2018, Surfshark est tout nouveau sur le marché des VPN. Basé sur les îles Vierges britanniques comme expressvpn il se tient donc en dehors des pays de l’alliance des 14 eyes ce qui un très bon point.

Le réseau de Surfshark est composé de 800 serveurs répartis dans 50 pays dans le monde, dont la France, les États-Unis, le Royaume-Uni ou encore le Canada.

Surfshark permet un nombre illimité de connexions simultanées et fournit tout un tas de fonctionnalités intéressantes que nous vous donnerons en détails plus tard.

Fonctionnalités

CleanWeb est une technologie qui permet de bloquer les publicités ainsi que les malwares et les trackers.

Whitelister est le split tunneling de surfshark (comme sur expressvpn), cela vous permet de diriger une partie du trafic de votre appareil ou application à travers un VPN tandis que d’autres appareils ou applis conservent un accès direct à Internet.

Multihop vous permet de vous connecter via plusieurs pays à la fois et a pour but d’augmenter votre anonymat. Utile notamment pour les dissidents politiques qui ont besoin d’un niveau de sécurité extrême.

Permet de changer votre protocole de tunneling sur OpenVPN avec le patch XOR. Cela brouille votre trafic et le rend plus difficile à détecter.

Le mode NoBorders a pour but de vous aider à vous connecter depuis un pays où les VPN sont généralement bloqués.

En activant Kill Switch, ce dernier va surveiller en permanence votre connexion pour tout changement de statut ou d’adresse IP. S’il constate un tel changement (par exemple, votre connexion VPN échoue ou se déconnecte), il arrêtera instantanément votre appareil ou empêchera les applis spécifiées de se connecter à Internet (client torrent par exemple) jusqu’à ce que la connexion VPN soit restaurée ou que vous ayez fermé l’appli VPN.

Confidentialité

Les fonctions de confidentialité de Surfshark commencent par un excellent protocole de sécurité (OpenVPN UDP et TCP, IKEv2) le cryptage AES-256-GCM et la fonction kill switch pour bloquer l’accès Internet et prévenir les fuites d’identité en cas d’échec de la connexion.

Mais ce n’est que le début. Surfshark a son propre DNS privé sur chaque serveur afin de réduire le risque que d’autres personnes espionnent vos activités. Et la possibilité d’utiliser un double VPN (Multihop) pour rendre le traçage de vos activités en ligne encore plus compliqué.

Comme ExpressVPN, Surfshark est basé dans les îles Vierges britanniques, cela signifie qu’il ne subit aucune pression pour la conservation des données de leurs utilisateurs.

Surfshark souligne dans sa politique de confidentialité qu’il ne collecte pas:

• Les adresses IP entrantes et sortantes.
• L’historique de navigation, de téléchargement ou d’achat.
• Les serveurs VPN que vous utilisez.
• La Bande passante utilisée.
• Les informations de session.
• Les heures de connexion.

Les seules données que la société conserve sur vous sont votre adresse électronique et vos informations de facturation. D’ailleurs, concernant ce dernier point surfshark accepte le paiement par cryptomonnaie.

Un autre point intéressant à noter est que surfshark a accepté de passer un audit indépendant. Ce dernier réalisé par la société de sécurité allemande Cure53 ne portait malheureusement que sur les extensions de navigateur et si on aurait préféré un audit beaucoup plus complet à l’instar de NordVPN, Cure53 a conclu que l’audit avait été très satisfaisant et qu’aucun problème majeur n’était apparu.

Facilité d’utilisation

L’interface ressemble beaucoup à n’importe quelle autre application VPN, avec un bouton de connexion, des informations sur l’état des serveurs et une liste d’emplacements, le tout affiché sur plusieurs colonnes, ce qui vous permet d’avoir accès à toutes les fonctions très facilement.

Pour se connecter, rien de plus simple on appuie sur le bouton connexion et les notifications du bureau vous indiquent quand vous êtes connecté et quand vous ne l’êtes plus. L’interface se met à jour pour afficher votre nouvel emplacement virtuel et votre adresse IP.

Une liste d’emplacements de base vous permet de choisir parmi tous les pays disponibles. Pour trouver un pays rapidement, il suffit d’utiliser le champ de recherche, mais il n’y a pas d’informations sur la charge serveur ou encore sur le temps de ping pour aider à faire le meilleur choix. De plus, si la liste « Recently Used » permet de retrouver les serveurs récemment utilisés, il n’y a pas de système de favoris pour gérer les serveurs les plus couramment utilisés.

Les fonctions MultiHop, whitelister et cleanweb apparaissent clairement dans le panneau latéral ce qui les rend très faciles d’accès.

Le panneau « paramètres » permet un réglage précis des fonctions citées ci-dessus mais aussi d’activer kill switch, ou la protection wifi qui vous permet de choisir par exemple de se connecter automatiquement via un serveur vpn si le réseau wifi est public.

On retrouve aussi des fonctionnalités plus conventionnelles comme des options pour lancer le VPN avec Windows ou changer le protocole entre OpenVPN UDP et TCP, ou IKEv2.

Application mobile

En installant l’application Android et iOS, nous avons trouvé à peu près la même interface.

Le fait de toucher les icônes en bas de l’écran vous donne accès à la plupart des fonctionnalités de Surfshark et notamment la possibilité de personnaliser les règles de connexion automatique par réseau, le filtrage d’URL et la fonction WhiteLister.

Pour conclure cette section, on retiendra que, dans l’ensemble, les applications surfshark sont de bonne qualité, simples et agréables à utiliser.

Performances

Nous avons contrôlé un grand nombre de serveurs répartis dans le monde (voir comment nous réalisons nos tests).

Les temps de connexion aux serveurs ont été rapides, de deux à cinq secondes (ce qui est très bon).

Il n’y a pas eu d’échec de connexion ni de latence excessive et tous les serveurs testés ont renvoyé des adresses IP qui correspondaient bien à l’emplacement attendu.

Comme d’habitude, nous avons réalisé nos tests de vitesse en utilisant Fast.com, Open Speed Test et le test de vitesse Ookla pour vérifier les performances.

Les résultat de ces tests ont révélé d’excellentes performances, étant situés en France les serveurs européens ont tout naturellement été les plus rapides et suivis de près par ceux situés en Amérique du nord.
Encore mieux, les serveurs situés à l’autre bout du monde comme l’Australie ou la Nouvelle-Zélande n’ont pas vu leur vitesse s’effondrer tournant en moyenne à une vitesse comprise entre 145 et 195 mbps !

Les vitesses du surshark rivalisent avec les meilleurs vpn mais demandent à être confirmées sur le moyen et long terme. En effet, étant donné que surfshark est encore tout nouveau sur le marché des vpns, leurs serveurs ne subissent pas encore de saturation dû à un trop grand nombre d’utilisateurs connectés, ce qui pourrait expliquer pourquoi les performances de surshark détrônent tous les vpns dans la quasi-totalité des pays testés.

Blocage géographique (netflix et autres)

Surfshark annonce la couleur d’entrée, en mettant en avant le déblocage de Netflix usa comme l’une de ses principales caractéristiques.

Ce n’était pas un effet d’annonce puisque 100% des serveurs américains testés nous ont permis de débloquer netflix usa depuis la France.

BBC iPlayer peut parfois représenter un réel défi à débloquer lui aussi, mais Surfshark a contourné le blocage sans sourciller, nous permettant d’y accéder depuis ses serveurs britanniques.

Toutes les chaînes françaises mycanal, rmcsport, bein sport, tnt ont elles aussi été débloquées sur tous les serveurs français testés.

Surfshark étant encore relativement nouveau sur le marché des VPN, ils ont peut être réussi à éviter les détections de Netflix et cela pourrait changer à l’avenir, à mesure qu’ils gagnent en popularité.

Nous surveillerons ça de près et vous tiendrons au courant si cela venait à changer, mais en 2019 tout fonctionne.

Torrent

La quasi-totalité des serveurs SurfShark autorisent le téléchargement sur Torrent. Pour assurer encore plus votre anonymat, si vous exécutez un client torrent Surfshark, va vous rediriger automatiquement vers un serveur néerlandais avant de vous basculer vers un autre serveur.

Les français y trouveront leur compte puisque la distance avec les Pays-Bas est faible, par contre cela sera peut-être gênant pour les utilisateurs plus éloignés (Asie, Océanie).

Toujours est-il que depuis la France nos tests ont, comme d’habitude lorsqu’on parle vitesse avec surshark, montré des taux de téléchargement excellents.

Multi-plateforme

Le nombre de plateformes compatibles classe surfshark dans le haut de gamme des vpn.

  • Windows
  • MacOS
  • Linux
  • Android
  • iOS
  • Amazon Fire TV
  • Smart TV
  • Xbox
  • Routeur
  • Playstation
  • Google Chrome
  • Mozilla Firefox

Support

Le site propose des guides d’installation pour toutes ses plateformes ainsi que des guides de dépannage. Leur FAQ est simple, mais il est peu probable que vous en ayez besoin.

Si néanmoins vous rencontrez des problèmes, sachez que l’assistance est disponible 24h / 24 et 7 / 7 via le tchat en direct ou par email.

Nous avons posé une question simple sur NoBorders, et un agent nous a répondu en moins de 5 minutes. Les problèmes de connexion complexes prendront probablement plus de temps à résoudre, mais il semble que vous n’ayez pas à attendre longtemps avec Surfshark.

Prix

3 choix différents possibles tous avec une garantie satisfait ou remboursé de 30 jours.

  • Abonnement 1 mois : 9.89
  • Abonnement 1 an : 4.99
  • Abonnement 2 ans : 1.79

Méthodes de paiements

  • Cartes de crédit
  • PayPal
  • Cryptomonaie (Coingate, CoinPayements)
  • Google pay
  • Alipay

Conclusion

Il est étonnant de voir un fournisseur vpn aussi récent avoir une telle qualité et d’aussi bonnes performances. Avec seulement une année d’existence, surfshark rivalise déjà avec les meilleurs et seul son manque d’ancienneté l’empêche d’accéder au top 3. En effet, nous préférons attendre encore un peu pour voir si tous ces excellent résultats se maintiennent avec le temps et l’accroissement de leur clientèle.

Feront-ils l’effort d’agrandir leur infrastructure au fur et à mesure que le nombre d’utilisateurs augmente ?

Continueront-ils à améliorer leur application et à investir dans la recherche de nouvelles fonctionnalités ?

Seul le temps pourra répondre à ses questions, mais si surfshark continue sur cette voie, la concurrence a du souci à se faire.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *